Productivité de l'entreprise

Commandez une Formation informatique individuelle sur documents de travail

Formation informatique pour cadres et dirgeants complètement adaptée au poste de travail et à la personne à former. Travail sur les documents d'entreprise et dans vos locaux. D'où une grande efficacité sur la productivité et une confidentialité totale.

Consultez notre site spécialisé : www.formation-informatique-limoges.com

Quand la formation ne sert à rien...

Quand la formation ne sert à rien

Cet article est paru dans le journal Les Echos du lundi 10 octobre 2016 (auteur Eric Albert, Psychiatre, fondateur de l'IFAS en 1990. Auteur de plusieurs livres sur le management et le stress. Nous partageons son analyse, conviction qui nous a amené au type de formation productif, pratique, individualisé et sur documents réels que nous pratiquons.

" L'Etude publiée dans la "Harvard Business Review" de ce mois d'octobre est sans appel. Les milliards investis, tous les ans, dans la formation des managers n'améliorent pas, dans la plupart des cas, l'efficacité des organisations. La grande majorité des managers réadoptent leur fonctionnement antérieur dès leur retour dans l'entreprise.

L'analyse montre que ce n'est pas ma qualité des formations qui est en jeu, ni l'envie sincère des acteurs de changer. Deux raisons principales expliquent cet échec gigantesque. Il provient, d'une part, de l'absence de cohérence entre ce qui est appris aux acteurs lors des sessions de formation et la réalité du fonctionnement de l'organisation dans laquelle ils reviennent. Et, d'autre part du décalage entre ce qu'ils ont appris et les pratiques du top management.

La formation est souvent déclenchée à la suite du constat de dysfonctionnements. L'illusion est d'imaginer qu'elle va régler tous les problèmes. Ainsi, le boss qui s'exaspère de la tendance à travailler en silo ou du manque de délégation somme les ressources humaines de former les équipes à favoriser la transversalité et à déléguer. Mais, dès le retour de séminaire de formation, elles sont bien souvent confrontées à un supérieur hiérarchique qui justement entretient le silo et attend de ses collaborateurs directs qu'ils maîtrisent eux-mêmes tous les leviers de leur activité. Cela ne gâche pas seulement du temps et de l'argent, cela crée de la frustration, de la démotivation et du cynisme.

Peu à peu les services de formation sont devenus des technostructures. Ces dernières offrent des produits standards bien marketés sans vérifier si le contenu est en décalage ou non avec la réalité et les besoins de l'entreprise. De plus en plus, les services de formation RH se limitent à proposer un catalogue où, comme à la Redoute, chacun fait son marché pour dépenser son budget. Les managers s'inscrivent en fonction de leurs besoins supposés sans que personne ne s'interroge quant à la façon dont pourrait se faire la mise en pratique réelle au sein de leur écosystème..

Cette étude invite les dirigeants à se questionner sur leur capacité à induire de la cohérence dans leur organisation. Ils considèrent trop souvent la formation comme un service dont ils valident le budget - à condition qu'il baisse - sans réelle exigence sur les résultats. Rares sont ceux qui en ont fait un outil de conduite du changement. Très peu suivent dans la durée les effets des actions lancées. La plupart des dirigeants non seulement ne s'impliquent pas dans la construction de programmes progressifs sur plusieurs années pour faire du changement durable, mais ils ne s'y intègrent pas non plus, considérant que leur niveau hiérarchique leur confère une exhaustivité de compétences qui les dispense de toute formation. Ayant réussi plus vite que les autres, tout les pousse à être confortés dans la répétition de leurs modes de management antérieurs. Bien qu'ils souhaitent le changement, ils en sont souvent les premiers freins."